Contrôles et certification

Contrôles & certification

Le label Fairtrade: une certification très encadrée

L'organisme de certification FLOCERT GmbH a été fondé en 2003. Sa tâche consiste à vérifier que les organisations de producteurs dans les pays dits en développement respectent les normes du commerce équitable et à procéder à une certification indépendante de tous les partenaires contractuels.

 

En savoir plus

En savoir plus

 

Des procédures uniformes dans le monde entier

Plus de 100 auditeurs formés effectuent des inspections sur place chez tous les partenaires contractuels concernés dans le monde entier, conformément à des procédures uniformes.

PRISE EN COMPTE DES SPÉCIFICITÉS RÉGIONALES

Les auditeurs de Flocert vivent dans les pays et régions respectifs où se trouvent les partenaires contractuels, ils connaissent les conditions régionales, les cadres juridiques et les facteurs culturels et parlent les langues locales. Cela leur permet de bien évaluer la situation locale et de savoir à quoi ils doivent prêter une attention particulière.

FORMATIONS RÉGULIÈRES DES AUDITEURS

Pour garantir la qualité et l'uniformité des procédures de certification, tous les auditeurs sont tenus de suivre des cours de formation dans lesquels les techniques d'entretien sont pratiquées et, bien sûr, ils reçoivent également régulièrement une formation approfondie sur les normes du commerce équitable et sur la manière de vérifier leur respect.

LA DURÉE DES CONTRÔLES

Le temps nécessaire et les coûts associés aux contrôles sont très variables et dépendent de la taille de la coopérative ou de la plantation, de la structure organisationnelle et du nombre de produits différents qui doivent être certifiés. Un audit complet dans une organisation de producteurs prend généralement plusieurs jours.

SITUATION EN CAS DE MANQUEMENTS

Après l'inspection sur place, l'auditeur envoie un rapport d'audit à Flocert. L'analyste responsable de Flocert évalue ce rapport, examine tout écart par rapport aux normes et demande des mesures correctives. Si aucun écart critique n'est constaté, l'organisation de producteurs reçoit d'abord une autorisation temporaire dite d'échange. Ce n'est que lorsque tous les écarts ont été corrigés que Flocert peut prendre une décision de certification positive et délivrer un certificat de commerce équitable.

RÉGULARITÉ DES CONTRÔLES

Après la certification initiale, les organisations de producteurs sont contrôlées au moins deux fois de plus au cours d'un cycle de certification de trois ans. En plus de ces audits réguliers dits de surveillance, Flocert effectue aussi régulièrement des audits inopinés.

 

 

 

Cahiers des charges

Les contrôles vérifient la conformité aux standards Fairtrade. Flocert a traduit les standards Fairtrade en points de contrôle individuels spécifiques, créant une liste de critères de conformité accessible au public.

Flocert travaille avec des cahiers des charges. Il existe des critères de base obligatoires (CORE et MAJOR) qui reflètent les valeurs fondamentales de Fairtrade et constituent une base solide pour le développement et le renforcement des groupements de producteurs.

Il existe également des critères de développement (DEVELOPPEMENT) qui montrent les progrès de l'organisation des producteurs et contribuent à renforcer les structures, planifier à long terme et investir.

 

Accréditation ISO 17065

FLOCERT est pour sa part certifiée selon la norme d’accréditation ISO 17065 mondialement reconnue pour les organisations de certification. Cette norme garantit un management de qualité, la transparence dans toutes les opérations et procédures de certification ainsi que l’indépendance totale lors de la prise de décision durant tout le processus de certification.

Les entreprises luxembourgeoises qui fabriquent des produits avec des matières premières issues du commerce équitable et utilisent le label Fairtrade sont labellisées par Fairtrade Lëtzebuerg et contrôlées par FLOCERT.

Les contrôles de FLOCERT en quelques chiffres :

En 2017, Fairtrade a délivré 718 certifications. Sur un total de 4 000 entités certifiées, les écarts constatés ont entraîné 220 suspensions et 77 décertifications. Si le commerce équitable a pour objectif de favoriser le développement des organisations, et non de les décertifier, ces chiffres montrent le sérieux des contrôles.

 

Suivez Soro Kolotcholohofolo lors d'un audit d'une coopérative de productrice.eur.s de cacao

Suivez Grace Karanja lors d'un audit d'une coopérative de productrice.eur.s de café

Suivez Alfredo Pinto Escoval lors d'un audit d'un importateur de café